À quel âge partir à la retraite ?

20 janvier 2017

En France, c'est aux actifs de demander à partir à la retraite. Avant de prendre leur décision, ils doivent savoir qu'il leur faut atteindre un âge minimum de départ qui varie selon leur date de naissance. Ils doivent également justifier d'un certain nombre de trimestres de cotisation pour percevoir une retraite de base sans abattement.

Quand puis-je partir à la retraite ? Cette question revient souvent. Il faut dire que la réponse n’est pas si simple. Pour commencer, c’est à l’actif de décider quand il veut arrêter de travailler, et non à l’employeur de choisir de mettre un terme à la carrière de son salarié.

L’âge légal de départ, c'est-à-dire l'âge minimum à partir duquel les assurés sont autorisés à prendre leur retraite, a été progressivement repoussé par la loi Woerth de 2010. Ceux nés à compter du 1er janvier 1955 ne peuvent prendre leur retraite qu’à partir de 62 ans au plus tôt, contre 60 ans pour les générations nées avant le 1er juillet 1951. Néanmoins, certains actifs peuvent bénéficier d'une retraite anticipée. C’est le cas de ceux ayant commencé à travailler avant 20 ans et disposant de tous leurs trimestres de cotisation à la retraite, ceux ayant été exposés à l’amiante, victimes d’un handicap ou soumis à un travail pénible à l’origine d’une incapacité permanente d’au moins 20%.

L’âge légal s’applique seulement aux régimes de retraite de base. Pour percevoir une retraite complémentaire dans le secteur privé, l’âge requis est officiellement à 65 ans, mais il est décalé petit à petit à 67 ans dans la plupart des régimes complémentaires. Reste que les actifs peuvent généralement quand même partir à 60 ou 62 ans s’ils ont liquidé leurs droits à la retraite de base. En revanche, s’ils ne disposent pas d’un nombre suffisant de trimestres pour bénéficier d’une pension de base complète, ils se voient alors appliquer un coefficient de minoration sur leur pension complémentaire.

La retraite à taux plein

L’âge requis pour être assuré de bénéficier d’une pension de base à taux plein a également été décalé de deux ans par la loi Woerth. Le seuil va progressivement passer de 65 à 67 ans. Ceux nés à partir de 1955 devront forcément attendre leur 67ème anniversaire (soit à compter du 1er janvier 2022), à moins qu’ils parviennent à totaliser avant le nombre de trimestres requis dans leur génération pour percevoir une pension de base complète (sans décote).

La réforme des retraites de 2014 a allongé la durée de cotisation de 166 trimestres (41,5 ans) pour les actifs nés en 1957 à 172 trimestres (43 ans) pour ceux nés à partir de 1973. Si l'assuré part à la retraite avant l’âge de départ à taux plein sans justifier du nombre de trimestres demandé, il subira une décote sur le montant de sa pension de base, c’est-à-dire un abattement de 1,25% par trimestre manquant (dans la limite de 20 trimestres).

Un âge maximum

Si le salarié aime sa vie d’actif et ne veut pour rien au monde la quitter, il peut continuer à travailler au-delà de l’âge de la retraite à taux plein, jusqu’à 70 ans. L’employeur ne peut pas le forcer à prendre sa retraite avant, à moins de devoir lui verser des indemnités et éventuellement des dommages et intérêts, le départ étant alors considéré comme un licenciement « sans cause réelle, ni sérieuse ». A partir de 70 ans, le salarié doit formuler, chaque année, une demande par écrit à son employeur pour pouvoir poursuivre son travail. Ce dernier peut alors refuser et le contraindre  à quitter son poste.

Pour les travailleurs indépendants (artisans, commerçants, chefs d’entreprise) et les professions libérales (médecins, avocats, architectes, experts-comptables…), il n’y a pas de limite d’âge, dans la mesure où ils sont leur propre employeur. Ils peuvent donc continuer à travailler aussi longtemps qu’ils le souhaitent.

« Cet article a été rédigé par ToutSurMesFinances.com dans le cadre d’un programme d’information à destination des utilisateurs de LaFinbox. »

Téléchargez LaFinBox pour Android, disponible sur le Google Play Store.

Téléchargez LaFinBox pour iPhone/iPad, disponible sur l'App Store.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :