Assurance vie : attention aux frais

21 août 2017

Les souscripteurs de contrats d’assurance vie sont soumis à une multitude de frais. Ces derniers ne doivent pas être trop élevés sous peine de grignoter la rentabilité du placement. 

Du temps béni des rendements à deux chiffres, ils passaient inaperçus. Maintenant que la rémunération des fonds en euros est en moyenne inférieure à 2%, ils prennent de plus en plus d’importance : les différents frais de l’assurance vie doivent aujourd’hui être scrutés de près par les épargnants si ces derniers ne veulent pas une rentabilité nette nulle, voire négative de leur placement.

Outre les frais, les souscripteurs de contrats d’assurance vie doivent en effet supporter les prélèvements sociaux (CSG, CRDS…) à 15,5% et le barème progressif de l’impôt sur le revenu sur les intérêts annuels du fonds euros et les éventuelles plus-values des unités de compte (UC). Sans oublier l’inflation… Raison de plus pour bien cerner les frais prélevés par les assureurs et essayer d’en limiter l’impact. Comme toute clause, il est possible de les négocier à la baisse, a fortiori pour les assurances vie à l’encours important. Des sommes sont prélevées à chaque étape de la vie du contrat.

Les frais à l’entrée

Lors de la souscription du contrat d’assurance vie, des frais de dossier peuvent être demandés. La prime initiale obligatoire peut également être assujettie à des frais d’entrée. Enfin, des contrats peuvent prévoir des prélèvements sur chaque cotisation effectuée.

Les frais de dossier tendent à disparaître. Quant aux frais d’entrée et de versement, ils sont de plus en plus limités sous l’effet de la concurrence des courtiers en ligne. Ces derniers proposent dans la majorité des cas « 0% frais d’entrée ».

Les frais en cours de contrat

Les assureurs prélèvent des frais de gestion du contrat. Ils peuvent représenter de 0,50% à 1,20% de l’encours. Ces coûts sont plus conséquents pour les UC car ils doivent compenser les rétrocessions octroyées aux sociétés de gestion, gestionnaire des fonds proposés dans les unités de compte.

Au sein des contrat d’assurance vie multisupports, des capitaux peuvent être transférés du fonds euros aux UC et inversement. Ces opérations, dénommées « arbitrage », donnent lieu à des frais. Ils peuvent être exprimés en pourcentage (généralement environ 1%) ou fixés de manière forfaitaire. Il est assez fréquent que les assureurs offrent plusieurs arbitrages gratuits par an.

Les frais à la sortie

Un rachat total entraîne la clôture de l’assurance vie. Si le contrat a été souscrit depuis moins de dix ans, la législation permet aux assureurs d’appliquer une pénalité. Des frais de sortie peuvent être exigés à condition de ne pas excéder 5% de l’encours.

Rares sont les assureurs à pratiquer aujourd’hui des frais de sortie sur les assurances vie clôturées. Ils préfèrent préserver une bonne relation avec leurs anciens clients.

  « Cet article a été rédigé par ToutSurMesFinances.com dans le cadre d’un programme d’information à destination des utilisateurs de LaFinBox. »  

Téléchargez LaFinBox pour Android, disponible sur le Google Play Store.

Téléchargez LaFinBox pour iPhone/iPad, disponible sur l'App Store.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :