Avantages et inconvénients de la co-souscription de crédit

29 novembre 2017

Pour acheter une voiture, un logement ou encore financer des travaux, deux personnes peuvent décider de contracter ensemble un crédit. Attention toutefois aux obligations qu’entraîne une co-souscription.

Souscrire un crédit à plusieurs est possible, voire même parfois conseillé. Le cas le plus fréquent est celui d’un couple qui achète un bien immobilier. Ils peuvent, qu’ils soient mariés, pacsés ou en union libre, décider d’emprunter à deux.

Ils signent ensemble le contrat de prêt et sont tenus l’un comme l’autre aux mêmes obligations. Qu’ils soient désignés comme emprunteur ou co-emprunteur, ils sont solidaires, ce qui signifie que si l’un des deux est en défaut de paiement l’autre devra prendre entièrement en charge le remboursement des mensualités du crédit.

Obtenir des meilleures conditions de crédit

L’atout principal de la co-souscription est de multiplier les chances d’obtenir un emprunt, surtout si les deux souscripteurs travaillent. Disposer de deux sources de revenus rassure les établissements prêteurs.

Tout naturellement cela ouvre la possibilité d’obtenir un prêt plus conséquent, puisque c’est l’ensemble des revenus du couple qui est pris en considération. Par ailleurs, emprunter à deux diminue le risque de défaut de paiement. Ce gage de sécurité peut permettre de négocier des taux d’intérêt plus intéressants auprès des banques.

Solidarité sur le long terme

Ce tableau idyllique de la co-souscription peut s’obscurcir en cas de séparation. Dans ce cas, la clause de solidarité peut être source de problèmes. Il est possible que l’un des deux membres de l’ex-couple refuse de continuer à rembourser le prêt et que l’autre se retrouve à devoir supporter seul toutes les charges.

Pour éviter ce problème, il est conseillé de contacter son organisme de crédit, de lui expliquer sa situation, et de demander un report de remboursement, c’est-à-dire une pause de quelques mois dans le paiement des mensualités. Il est nécessaire de vérifier si cette possibilité existe dans son contrat de crédit et si elle est gratuite.

Mettre fin à la co-souscription

Autre point à savoir : un crédit ne peut pas être annulé par un co-emprunteur, les deux étant solidaires jusqu’à ce que la somme soit remboursée dans son intégralité. Toutefois, si la situation financière d’un des deux emprunteurs le permet, l’établissement prêteur peut lui laisser la possibilité de prendre à sa seule charge l’intégralité du crédit. Toutefois, rien n’oblige l’organisme prêteur à effectuer ce report sur l’un des deux co-emprunteurs.

Si aucun des deux ne peut supporter cette charge seul, le crédit devra être remboursé par anticipation, ce qui implique la vente du bien. Si le couple est en union libre, pacsé ou marié sous le régime de la séparation des biens, il est important d’indiquer comment se répartissait le remboursement des mensualités. Si l’un payait plus que l’autre, il pourra récupérer plus de 50% du montant de la vente de l’appartement ou de la maison à condition de prouver que c’était bien le cas, en fournissant par exemple ses relevés de compte bancaire. Une situation conflictuelle qui peut faire regretter d’avoir co-souscrit un crédit.

  « Cet article a été rédigé par Infomedia dans le cadre d’un programme d’information à destination des utilisateurs de LaFinBox. »

Téléchargez LaFinBox pour Android, disponible sur le Google Play Store.

Téléchargez LaFinBox pour iPhone/iPad, disponible sur l'App Store.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :