Comment bien investir en bourse

21 avril 2017

Acheter des actions peut se révéler un choix judicieux car ces placements affichent des performances supérieures aux autres sur le long terme. A condition de respecter quelques principes pour bien faire fructifier cette épargne et éviter les moins-values.

Investir en Bourse peut paraître séduisant, ce placement offrant la meilleure rémunération sur le long terme. S’il est potentiellement très rentable, il est également très risqué sachant que, contrairement aux produits d’épargne réglementée (Livret A, PEL…) et au fonds en euros de l’assurance vie, le capital n’est pas garanti. En cas de baisse des marchés financiers, le « petit porteur » peut essuyer des pertes.

Du coup, non seulement l’investissement boursier n’est pas adapté à tous les profils d’épargnant, mais il est vivement recommandé de ne pas y placer l’intégralité de ses économies. D’autant que le « boursicoteur » ne doit pas trop compter sur la vente de ses actions pour faire face à une dépense imprévue. En effet, plus l’horizon de placement sera long, moins les effets la volatilité des cours seront important et, par conséquent, plus les chances de rentabilité seront grandes. Sans oublier que pour bénéficier d’une exonération des plus-values sur un plan d’épargne en actions (PEA), il ne faut pas effectuer de retrait durant les cinq ans suivant l’ouverture du plan.

Diversifier pour réduire les risques

Par ailleurs, il faut savoir que gérer soi-même un portefeuille d’actions nécessite beaucoup du temps. Non seulement il faut s’initier aux mécanismes boursiers, sélectionner les titres pour l’achat, passer les ordres, mais suivre les valeurs implique de se tenir informé de l’évolution des entreprises et d’étudier leur rapport annuel. Mieux vaut donc ouvrir un placement collectif comme un FCP (fond commun de placement) ou une SICAV (société d'investissement à capital variable), où il reviendra au gestionnaire de procéder aux arbitrages.

La diversification est un facteur clé pour lisser les risques. Il faut veiller à investir dans des entreprises présentes dans des secteurs d’activité et des zones géographiques divers. Attention à ne pas « surpayer » un titre. Si la cote d’une action est élevée, mieux vaut attendre sa baisse avant d’acheter. D’une manière générale, la règle pour espérer dégager des gains est d’acquérir des titres lorsque leur cours est inférieur à leur valeur intrinsèque et les revendre au moment où ils s’inscrivent à la hausse. Les introductions en Bourse peuvent également se révéler intéressantes avec des plus-values potentiellement rapides en cas de succès de l’opération.

Attention aux frais

Des frais de courtage sont prélevés sur les ordres d’achat ou de vente. Leur prix varie souvent en fonction de la taille de l’ordre et de sa fréquence. Ils peuvent être pénalisants si les ordres sont très limités. Des droits de garde des titres peuvent également être facturés.

Enfin, il faut savoir qu’outre les éventuelles plus-values sur les ventes de titre, un actionnaire peut percevoir des dividendes, dont le montant est généralement fixé à l’issue de l’assemblée générale annuelle. Certaines entreprises peuvent toutefois ne pas rémunérer leurs actionnaires, par choix ou parce que leur santé financière ne le permet pas.

« Cet article a été rédigé par ToutSurMesFinances.com dans le cadre d’un programme d’information à destination des utilisateurs de LaFinBox. »

Téléchargez LaFinBox pour Android, disponible sur le Google Play Store.

Téléchargez LaFinBox pour iPhone/iPad, disponible sur l'App Store.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :