Immobilier : comment éviter la vacance locative ?

27 juin 2018

Acheter un bien pour le louer constitue le plus souvent un bon placement. A condition toutefois que le logement soit occupé sans discontinuer. Voici quelques conseils pour que l’appartement ou la maison mis en location ne soit jamais vide.

Un logement sans locataire représente une perte sèche pour le propriétaire. Cette situation est loin d’être irréversible mais il est conseillé de réagir vite. L’une des priorités pour attirer les locataires ou pour qu’ils restent le plus longtemps possible en place est que le bien se distingue des autres par sa qualité. Il n’est pas forcément nécessaire de faire des travaux importants. Parfois, un simple rafraîchissement de la cuisine ou de la salle de bain peut suffire.

Si l’appartement ou la maison se situe dans une zone où le nombre de biens locatifs est supérieur à celui des candidats à la location, il peut parfois être nécessaire de baisser le loyer de 5% à 10% par rapport au prix du marché. La perte sera moins importante que si le logement reste inoccupé pendant plusieurs mois. Il faut garder en tête que, pendant cette période, même si aucun loyer n’est perçu, il faudra continuer à payer les charges et à rembourser les mensualités en cas d’achat à crédit. Autre atout de cette baisse de prix : elle permet de faire remonter le bien dans les moteurs de recherche des sites de location immobilière et ainsi de capter plus de locataires potentiellement intéressés.

Transformer son logement en meublé

Pour limiter le manque à gagner, il est également possible de souscrire une assurance contre la vacance locative. Cette protection permet de continuer à percevoir un loyer, même sans locataire. Avant de souscrire, il est préconisé de bien lire le contrat car souvent une franchise de trois mois est appliquée, ce qui signifie que le loyer ne sera perçu qu’à compter du troisième mois d’inoccupation.

Pour les personnes vivant dans des zones touristiques, principalement en bord de mer, et possédant un logement de petite taille de type studio ou T1, il peut se révéler judicieux de le meubler. Cela permet ainsi d’élargir le panel de locataires. En plus des étudiants, l’appartement pourrait attirer les personnes qui viennent de trouver un nouvel emploi et qui sont encore en période d’essai ou des touristes. Attention, pour que cette pratique soit efficace et limite la vacance, le bien doit être correctement meublé avec des équipements modernes, pas trop volumineux. Même si cet aménagement a un coût, le fait de limiter la vacance permet de l’amortir rapidement.

Rendre visible son logement

Au-delà de la question du prix et de la qualité de l’aménagement du logement, pour éviter la vacance, il ne faut pas hésiter à solliciter une agence immobilière, surtout pour les propriétaires qui ne résident pas sur place. Cette démarche n’empêche pas de publier parallèlement une annonce sur des sites de location entre particuliers.

Quel que soit le canal utilisé, il est indispensable de prendre le temps de la rédiger correctement en mettant plusieurs photos, en étant précis sur la localisation mais aussi sur le type d’équipements (cuisine aménagée, Wifi, double-vitrage…). Ces petits détails pourront faire la différence et permettre de limiter la durée pendant laquelle le logement se retrouve vide.

« Cet article a été rédigé par Infomedia dans le cadre d’un programme d’information à destination des utilisateurs de LaFinBox. »

Téléchargez LaFinBox pour Android, disponible sur le Google Play Store.

Téléchargez LaFinBox pour iPhone/iPad, disponible sur l'App Store.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :