L’innovation et l’open data, au service des villes connectées de demain

18 octobre 2017

Parmi les aspects constitutifs de la ville connectée et intelligente qu’aspirent à devenir les grandes métropoles d’aujourd’hui, celui sur lequel la France est la plus avancée est l’open data.

En application de la loi sur la République numérique d’octobre 2016, toutes les villes françaises de plus de 3500 habitants devront ouvrir progressivement l’accès à leurs données.

Pouvoir suivre en ligne les trajets des bus, accéder à son compteur d’eau en temps réel, localiser une place de parking, etc. sont de plus en plus de services qu’offrent les villes au moyen de plateformes numériques de partage de données.

 

Paris comme locomotive

Sur la carte de la métropole, certaines villes ont déjà pris le chemin de ce changement. Paris a lancé le site Data City en partenariat avec Numa, réseau mondial de l'innovation, dont l'objectif est de soutenir les entrepreneurs de la tech.

Ce projet repose sur une valeur centrale : l'innovation ouverte. "Un projet réussi se construit autour d'une multitude d'acteurs qui fusionnent leurs expertises et partagent leurs visions de la ville", indique Alice Bonnet, chargée de mission Innovation de Numa. Ainsi, des data-analystes, des développeurs, designers ou encore graphistes ont aidé les entrepreneurs à passer de la théorie à la pratique. Une fois prêts, les projets ont été testés dans des conditions réelles. Le Stade de France, la Place de la Nation ou encore des mairies d'arrondissements se sont transformés en gigantesque terrain de jeu.

En 2016, la proposition gagnante AID, pour Add Intelligence to Data, a consisté à analyser les flux de touristes et moduler, en fonction, les services proposés par la ville. Une application a même été développée en coopération avec SUEZ, SFR et Mastercard.

 

Les autres villes suivent le rythme

Dans d’autres villes de France, le mot d’ordre de la transparence et de l’open data s’est développé.

Aujourd’hui, fournir des données utiles à la vie quotidienne, mais qui nécessitaient beaucoup de temps et d’efforts auparavant, est devenu très facile. En quelques clics, grâce à sa plateforme d’open data Open Paca, la région PACA met à disposition de ses concitoyens des informations telles que : les places en crèche, les emplacements des pistes cyclables, ou encore le montant des subventions accordées récemment par la municipalité aux associations.

À Nantes, Zenbus géolocalise les bus, et Statiophone donne, en temps réel, le nombre de places disponibles dans les parkings.

L’open data se développe donc actuellement très rapidement en France et rejoint ainsi l’objectif premier de la ville intelligente ou « smart city » : rendre la ville plus agréable à vivre grâce aux technologies d’aujourd’hui.

 

Téléchargez LaFinBox pour Android, disponible sur le Google Play Store.

Téléchargez LaFinBox pour iPhone/iPad, disponible sur l'App Store.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :