Les différences entre un achat immobilier dans le neuf et l’ancien

14 novembre 2018

Devenir propriétaire est une étape importante et mûrement réfléchie, et ce que l’on achète seul ou en couple. Premier achat immobilier ou réflexion quant à une maison secondaire, de nombreux critères rentrent en jeu quand il est question de ce type d'investissement, et de nombreux avantages peuvent faire pencher la balance. Mais que sont-ils ? Focus sur les différences entre achat immobilier neuf et d’occasion.

La situation géographique du logement

Le premier aspect non-négligeable dans l’achat d’un bien est sa situation. En effet, la majorité des constructions neuves ne se font que rarement en centre-ville, situation géographique souvent prisée par des jeunes actifs. Un achat d’occasion permet de diversifier les offres proposées en centre-ville. Cependant, si vous souhaitez acheter un bien immobilier en périphérie ou en banlieue, alors l’achat neuf semble être la solution la plus appropriée.

L’état du bien

Grosse différence sur ce point, sur laquelle le critère du budget peut balancer. Tandis qu’un logement neuf sera livré sans besoin de travaux supplémentaires, répondant à toutes les normes d’électricité, un logement d’occasion nécessitera probablement un budget travaux à ajouter en plus de l’acquisition du bien, que ce soit en terme d’isolation, de rénovation, d’aménagement ou d’électricité. Par ailleurs, les nouveaux compteurs Enedis étant actuellement en phase de déploiement national, il se peut que vous aimeriez savoir si vous pouvez refuser le compteur Linky dans un logement d’occasion. Pour cela, cliquez ici.

Les avantages fiscaux

Dans une démarche de facilitation à l’acquisition d’un premier bien immobilier, le gouvernement a mis en place en 2014 une loi sur la défiscalisation très populaire : la loi PINEL Si vous souhaitez connaître tous les avantages fiscaux pour l’achat d’un logement neuf, cliquez sur ce lien. Côté immobilier d’occasion, il existe d’autres lois favorisant les investissements, comme la loi Duflot, la loi Malraux ou bien encore la loi Borloo.

Le coût du notaire

Case obligée pour l’achat d’un bien immobilier : le notaire. Selon le type de bien que vous allez acheter, le pourcentage ne sera pas la même. Tandis que les frais de notaire avoisinent les 2.5 voire 3% pour de l’immobilier neuf, ceux-ci montent jusqu’à 8% du prix de votre achat d’occasion. Critère à ne pas négliger donc, tout comme le fait de bien choisir son notaire.

La disponibilité du bien

Si votre objectif d’achat est de pouvoir y emménager plutôt que de le louer, alors il faudra s’armer de patience dans l’un des deux cas. En règle générale, il est possible de s’y installer 3 mois après la signature de promesse de vente pour un achat d’occasion, tandis que dans le cas d’un logement neuf, dans certains cas, cela peut atteindre 10 à 18 mois entre la signature et l’installation, notamment du aux nombreuses démarches administratives et financières.

Téléchargez LaFinBox pour Android, disponible sur le Google Play Store.

Téléchargez LaFinBox pour iPhone/iPad, disponible sur l'App Store.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :